Articles Tagués ‘faux amis’

Ma passion pour les mots ne date pas d’hier. Mais pourquoi la traduction en particulier?

Je me rappelle un certain cours de français à l’école secondaire. Il fallait trouver « le bon mot ». Par exemple : Un nuage s’échappe de la cheminée. On dit que la cheminée ____________. Réponse : La cheminée fume. Ça demandait un vocabulaire varié, précis, et un peu d’imagination. J’avais adoré cet exercice, qui n’était pas sans me rappeler ce fameux jouet de ma jeunesse : Une roulette dont on pouvait tirer la corde, et qui nous expliquait le cri d’un animal au hasard. « Le cheval hennie.  Hiiignignigni ».

J’ai pu goûter au merveilleux monde de la traduction à l’âge de 20 ou 21 ans, alors qu’un cours d’Introduction à la traduction était inclus dans mon programme technique au Cégep.

Dans ce cours, j’ai pu mettre un nom sur quelque chose qui m’intéressait depuis longtemps : l’étymologie. L’origine des mots. Mais également l’origine des expressions, et aussi de la langue. Le vieux français? Du bonbon pour moi, sans parler des faux amis, et d’autres particularités (et disparités) qui existent d’une langue à l’autre.

Tout cela grâce à un hot chicken

Le premier exemple qui m’a marqué et qui a retenu mon intérêt, c’est lorsque le professeur nous a parlé du fameux hot chicken.

En effet, la plupart des menus en français au Québec affichent « poulet chaud » ou « sandwich au poulet chaud » à côté de l’image du valeureux hot chicken sauce brune. Il semble donc que ce ne soit qu’une grossière erreur!

Le vrai terme, nous expliquait le professeur, était hot chicken sandwich. Pour traduire, il faut décortiquer le terme, et se demander : que qualifient les adjectifs qualificatifs? Qu’est-ce qui est chaud? Est-ce le poulet qui est chaud, ou est-ce le sandwich qui est chaud? Ben, il s’adonne que c’est le sandwich qui est chaud. En conséquence, le bon terme, en français, serait « sandwich chaud au poulet », et non « sandwich au poulet chaud ».

C’est banal comme exemple, vous me direz, mais ça veut aussi dire que les centaines de restaurants à déjeuner qui affichent « sandwich au fromage grillé » pour dire grilled cheese sont dans l’erreur. Changez-moi ça pour « sandwich grillé au fromage »!

10 ans plus tard, j’ai décidé un bon soir de retourner aux études, et d’entreprendre cette aventure. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, et surtout pour se faire plaisir. Je travaille 40 heures semaine dans une boite qui fait des sites Web, je gagne très bien ma vie, mais j’ai décidé que la vie ne s’arrêtait pas là.

J’ai pris mon premier cours du Certificat en Traduction de l’Université de Montréal cette semaine.

Je suis Le Traduiseur, j’ai 31 ans, je réoriente ma carrière, et je n’ai jamais été aussi sur de moi.

Publicités